Les qualités d'un bon inspecteur


La plus grande qualité d'un bon inspecteur est son indépendance par rapport aux divers intervenants de la construction et de la vente d'immeuble. En plus de son intégrité et de son objectivité, l'inspecteur doit posséder une connaissance approfondie de tous les métiers de la construction. Il doit connaître les normes des divers codes et règlements du bâtiment (il y en plusieurs), les règles de l'art des métiers de la construction, ainsi que les divers techniques et matériaux spécialisés de la construction. Bref, l'inspecteur doit posséder des connaissances pratiques et théoriques de la construction.



Comment choisir son inspecteur ?


Présentement, n'importe qui peut se déclaré, du jour au lendemain, inspecteur d'immeuble. Il existe ni loi, ni mécanisme de contrôle pour accréditer les inspecteurs et voir à assurer au public des inspections objectives de qualité. Malgré son rôle primordial lors de la transaction immobilière, les gouvernements et les politiciens ne s'intéressent pas à la profession d'inspecteur immobilier. Pourtant, les rapports d'inspection sont reconnus et utilisés devant les diverses instances des tribunaux depuis de nombreuses années. Tout cela devrait changer, éventuellement...
Une certaine confusion existe quant à la compétence des inspecteurs. Des organismes voués à la protection des consommateurs suggèrent de choisir un ingénieur, un architecte, ou bien, un technologue, pourvu qu'il soit membre d'un ordre professionnel. Malheureusement, cela démontre leur ignorance de la profession d'inspecteur d'immeuble. Au Québec, plusieurs associations et ordres professionnels prétendent représenter les inspecteurs. Malheureusement, aucune de ces associations ne peut garantir la compétence et l'intégrité de leurs membres.

 

Retour à l'accueil