Câblage électrique en aluminium


Vous venez de découvrir qu'une partie du câblage électrique dans votre immeuble est du type en aluminium ? Habituellement, le filage électrique dans les murs et plafonds des maisons est en cuivre. L'utilisation du câblage en aluminium était répandue au Québec dans les années ’70, mais elle a été discontinuée depuis pour diverses raisons. Certaines de ces raisons sont les suivantes: les propriétés particulières de ce métal; la formation spécialisée requise des électriciens pour la pose de ce genre de filage, et la hausse des coûts de production de l'aluminium (malgré les généreuses subventions consenties aux entreprises en forme d'électricité à très bon marché).


Maintenant, le câblage d’aluminium a mauvaise réputation parce que des sinistres se sont produits, que l’on croit reliés aux particularités du métal. En effet, des complications peuvent se produire parce que le métal est mou et parce qu'il s'oxyde facilement en surface ou en contact avec d'autres métaux. Lorsqu'il se forme une mince couche d'oxyde en surface, il se crée une résistance, et l’arc électrique produit par cette résistance dégage une chaleur ponctuelle qui peut parfois provoquer un court circuit, ou même, un incendie.


L'aluminium étant un métal mou, la chaleur peut faire fondre le fil avant même que le disjoncteur du panneau ne puisse se déclencher ! Cependant, lorsqu'il est bien installé, le filage d’aluminium peut durer sans danger pendant de nombreuses années. Cependant, toute modification future à l’installation électrique devra être faite avec du câblage de cuivre. La réparation ou l'ajout de raccordements électriques nécessite l'intervention d'un maître-électricien expérimenté. Il faut donc que l’électricien connaisse les particularités du câblage d’aluminium. Lorsqu’il y a raccord entre le câblage d’aluminium et autre métaux, pour prévenir les réactions entre les deux métaux, le raccordement doit être traité avec un produit approprié. Il faut signaler qu'il y a de plus en plus de compagnies d’assurance-habitation qui ont des réticences à assurer des propriétés lorsqu’il y a présence de câblage d’aluminium. Pour l'instant, de l’avis des experts, cela n’est pas fondé. Mais ce sont les assureurs qui décident de leurs critères d'admissibilité.



Retour à l'accueil